Le Parti des Travailleurs-Vaucluse et la marché de Cavaillon

Diffusion du Parti des Travailleurs sur le marché de Cavaillon, le lundi 20 novembre 2023
Intervention de la police municipale

Nos camarades racontent : « Nous nous sommes installés vers dix heures avec notre petite table de camping et un panneau. Nous avons fait 5 signatures, deux TT données à des personnes intéressées et ayant marqué leur accord avec nos buts et une TT vendue à 1,50 euros. Moins d’une demi-heure après que nous nous soyons installés, six policiers municipaux (six !) nous ont interpellés. « Vous n’avez pas le droit d’avoir une table et un panneau. C’est la loi ici. » Nous avons dû montrer nos cartes d’identité au sergent qui les a photographiées et qui a relevé nos N° de téléphone en contrôlant que l’adresse mentionnée sur la carte d’identité était la bonne. Nous avons essayé de discuter mais en vain en invoquant l’arrêté national qui ne mentionne pas les tables et ne pose qu’une condition : que cela ne dérange pas. Nous avons donc décidé de nous adresser au maire de Cavaillon. »
Fin janvier, nous adressons une demande d’audience auprès du Maire de Cavaillon. Quelques jours après, nous recevons un appel disant que nous serons reçus par le chef de cabinet, Mme Ortet, et un responsable des espaces publics le mercredi 21 février à 10 heures.
A suivre !

07-11-2022 – Non à la fermeture de la SEGPA du Lavarin à Avignon

Avignon : “Nos enfants ne sont pas des pions !”

Le 13 octobre 2022, les parents des 45 enfants scolarisés à la SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) Le Lavarin d’Avignon apprennent par SMS que l’établissement sera fermé tout l’hiver pour faire des économies de chauffage ! Les élèves seront transférés dans un autre collège.

Le 5 novembre, devant la mobilisation des parents qui refusent la fermeture de l’établissement et le transfert des enfants et avec l’intervention de Force Ouvrière enseignement, la Direction académique annule sa décision.

Une maman explique : « Tous les parents ont signé une pétition. On a fait des courriers partout, on s’est adressé aux syndicats, aux médias qui nous ont beaucoup aidés. Tout le monde en a parlé. Samedi, on a su par SMS qu’ils rouvraient l’école. On est contents pour nos enfants mais il faut qu’elle reste ouverte ! Donc on va se battre pour que les travaux soient faits au plus vite. Cela permettra que les ateliers fermés soient réouverts au Lavarin et que les enfants ne soient plus déplacés 2 fois par semaine dans un autre collège. Les inscriptions en classe de 6ème pourront aussi reprendre.  On ne veut pas d’une réouverture temporaire jusqu’à la fin de l’année, on veut le maintien de la SEGPA du Lavarin. On ne lâchera pas ! »

Lors du rassemblement maintenu le lundi 7 novembre, sous les drapeaux de FO et de la CGT, les parents scandent : « Nos enfants ne sont pas des pions ! ». A 9 h 45, le mobilier déménagé pendant les vacances n’a toujours pas été ramené et les parents ne savent pas si les cours pourront reprendre l’après-midi. « On ne veut pas la garderie, on veut que les enfants apprennent » s’écrie une maman. Peu de temps après, les tables arrivent sous les applaudissements.

Une autre maman est à la recherche d’une solution pour sa fille déscolarisée. Son dossier de demande de la SEGPA Le Lavarin n’a pas été traité car la commission a été annulée. Coïncidence ou conséquence de la volonté de fermer le dernier établissement scolaire du second degré dans ce quartier « défavorisé » après la fermeture du collège voisin en septembre 2009 ?  

La détermination des parents à défendre les conditions d’étude de leurs enfants a été renforcée. Une audience avec la DASEN a été annulée mais la bataille pour le maintien de la SEGPA Le Lavarin se poursuit. 

Journal “La Provence” – Mardi 8 novembre 2022

7 octobre 2022 – Lecture de textes de Pier Paolo Pasolini et Tonino Benacquista à la Chapelle des Italiens vendredi 7 octobre

Ce dimanche matin 2 octobre, sur le marché de Sorgues, nos diffuseurs ont rencontré un comédien du « Cercle des lucioles » qui se produit ce vendredi à Avignon dans un texte de Pier Paolo Pasolini. Selon lui, cet artiste entre en résonance avec notre campagne et nos positions. Ce même jour, un texte de l’écrivain Tonino Benacquista sera également présenté à la Chapelle des Italiens à Avignon. Par curiosité et pour soutenir le théâtre indépendant, c’est avec plaisir nous relayons leur information.

Scandaleux : un emploi à temps plein de professeur à 936 euros pas mois !

C’est une proposition de Pôle emploi et du CROUS de Toulouse. 18 heures par semaine ! L’annonce ne dit pas s’il s’agit de donner des cours devant une classe entière ou de s’occuper de groupes d’élèves en « soutien ». Quoi qu’il en soit, l’une comme l’autre de ces activités demande du temps de préparation, de correction,  ….Temps qui, visiblement, n’est pas pris en considération dans la rémunération. Il s’agit d’un emploi de contractuel pour 10 mois !

DESCRIPTION

Rompre avec la posture magistrale, déconstruire la figure du professeur pour ne plus être au centre des activités de la classe. Il faut apprendre à créer des situations pédagogiques qui mettent les élèves en activité. Le cours idéal n’est pas celui où les élèves écoutent religieusement leur professeur mais celui où ils acquièrent le savoir ensemble et en quasi-autonomie.

EXPÉRIENCE

2 ans

EXIGENCES

Français | Préparer les cours et établir la progression pédagogique | Suivre et conseiller les élèves dans l’organisation du travail personnel | Renseigner les supports d’évaluation scolaire et informer les proviseurs, collègues, parents, lors de conseils de classe, rencontres parents/professeurs, … | Enseigner une discipline à un groupe de personnes

L’Education Nationale, le Brevet des Collèges et l’armée

“Bourrage de crâne”, “volonté d’enrôler la jeunesse” 

Cette année, j’avais en charge une classe de 3ème prépa-métiers (anciennement 3ème prépa pro / 3ème techno) en histoire-géographie et Enseignement Moral et Civique (EMC).  Ce sont des jeunes qui sont orientés en lycée professionnel, bref, des cibles prioritaires pour des recruteurs de l’armée toujours en quête de chair à canon. J’y reviendrai.

J’ai donc été amené à corriger le Brevet des collèges série pro. Et quelle n’a pas été ma surprise lorsque j’ai découvert le sujet d’EMC. Ce dernier concernait l’engagement militaire de la France à l’étranger (le programme d’EMC de 3ème prévoit un chapitre sur l’engagement et la Défense nationale). 

Le sujet se compose de trois documents et de cinq questions.

  • Document 1 (source : défense.gouv) : une photo prise le 11 novembre 2019 lors de  l’inauguration d’un monument en l’honneur des 549 militaires français morts en  opérations militaires extérieures. 
  • Document 2 : un discours d’Emmanuel Macron prononcé le même jour. Il se passe de tout commentaire : “génération après génération, des Français ont consenti à tout sacrifier pour la paix” (pour parler des militaires morts dans les OPEX sic !).

Le sujet de rédaction est lui aussi édifiant car les élèves doivent “rédiger un texte de quelques lignes qui explique l’importance de l’engagement des soldats en opérations extérieures”.

Voici des éléments du corrigé qui ont été publiés avec ce sujet.  D’abord, il est mentionné noir sur blanc que l’Armée française est “pour la défense de la valeur de paix” le terme “ennemis de la France” apparait également dans une réponse attendue.  Le corrigé évoque plus loin la “notion de devoir de défense“.

Concernant la fameuse rédaction, on rappelle que le 11 novembre sert depuis 2012 à commémorer tous les soldats morts pour la France lors des conflits anciens ou actuels, indiquant au passage sa conception de l’Armistice de 1918 vue comme une “commémoration de la victoire et de la paix“. On nous parle encore de la paix ? Le Traité de Versailles signé le 28 juin 1919 n’a-t-il pas jeté les germes d’une nouvelle guerre mondiale ? 

Des extraits de manuels “3ème prépa-métiers” pris dans le cours d’EMC “la Défense nationale” sont également explicites et annonçaient déjà un tel sujet d’examen. 

Manuel Hachette 2017 (p. 170-171)

Nous apprenons que l’Armée française agit dans le cadre de la défense des intérêts économiques de la France (c’est bien de le reconnaitre, c’est la principale raison qui explique les OPEX) mais, qu’elle sert en plus à assurer la Défense culturelle de la puissance française. Voilà une notion plus qu’ambiguë ! Nous trouvons aussi une image invitant les jeunes à s’engager dans l’armée. S’y ajoute également un discours d’Hollande sur le livre Blanc “défense et sécurité nationale” faisant notamment l’apologie de la dissuasion nucléaire française. Bien entendu, on ne nous dit pas que depuis Hollande et son Ministre Le Drian (encore ministre sous Macron), la France n’a jamais autant vendu d’armes. La page se conclut par un paragraphe intitulé “Le maintien de la paix” et légitimant notamment l’intervention française en Libye en 2011 afin de “préserver et garantir la dignité et les Droits de l’homme” 

Manuel Nathan 2021 (p.151)

On peut voir une photo de l’intervention militaire française au Mali. Au centre de l’image, nous avons un preux soldat blanc français qui protège derrière lui des petits enfants noirs africains. En lisant le commentaire, nous sommes encore plus rassurés sur les intentions chevaleresques de notre armée au Mali car “l’objectif est de mettre fin à la guerre civile, de veiller à l’organisation d’élections libres, et d’apporter une aide humanitaire aux populations civiles“, Voilà une image que je qualifie de propagande et qui fait vomir. Pour terminer, la rédaction de synthèse vaut aussi son pesant de cacahuètes. L’élève est invité à expliquer “en quoi peut-on dire que l’armée française sait adapter son armée pour protéger sa population et contribuer à maintenir la paix dans le monde ? »

“Bourrage de crâne”, “volonté d’enrôler la jeunesse” : les voilà, les véritables buts de guerre contre la classe ouvrière et la jeunesse. N’est-il pas urgent de retirer cette question du programme de 3ème, de supprimer l’enseignement moral et civique qui sert souvent de vernis à toutes les formes de “leçons de morale”, de “propagande” ?  

Février 2022 la guerre revient en Europe poussée par les Etats-Unis, l’OTAN, l’UE et la Russie ? juin 2022 un sujet au brevet des collèges fait l’apologie de la guerre ? Est-ce une pure coïncidence ? Ou certains préparent-ils les esprits ? 

Eric ARNAUDPOID Vaucluse (comité de Sorgues)

Rencontre avec les grévistes de l’entreprise Faraud (Sorgues – Le Pontet) – 11 janvier 2022

C’est grève à l’entreprise Charles et Alice Faraud à Monteux, spécialisée dans le conditionnement de desserts aux fruits. Le piquet de grève c’est une dizaine de militants. Au nom de ses camarades, la déléguée syndicale Frédérique Hortal explique :


On en est au 10ème jour de grève. On est 450 dans l’entreprise, 80 % en grève. On a organisé 3 piquets de grève aux 3 entrées de l’entreprise, 2 à Monteux et 1 au dépôt de Sorgues. Nos salaires ne dépassent pas 2300 € bruts. On demande 100 € d’augmentation par mois, tout de suite. Les patrons proposent 55 €. Ça ne fait pas le compte. Eux ils ont bénéficié du plan de relance et ils nous demandaient d’attendre les négociations annuelles obligatoires pour le 17 janvier. Nous on ne peut pas attendre. Une info de dernière minute : le patron a accepté d’avancer les négociations à vendredi 14 janvier. On reste en grève.


La grève qui a duré 2 semaines vient de se terminer victorieusement. La déléguée syndicale CGT a déclaré que les négociations avec le patron ont permis d’obtenir une hausse des salaires de 85 euros net par mois pour les personnels en poste 3×8 effectuant 38 heures hebdomadaires (ils demandaient 100 € nets). C’est la satisfaction chez les grévistes qui se sont mobilisés à 80 %.